Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Par ici , toutes les définitions....

Publié par


Les composants végétaux...du latin qu'il faut néanmoins connaître. Les propriétés médicales sont tout aussi compliquées à comprendre pour les amateurs.

Pour vous y retrouver dans les articles concernants les plantes médicinales qui utilisent des "noms savants", voici quelques définitions .


1. LES ALCALOIDES

Ces composés azotés complexes basiques ont de puissants effets physiologiques. La plupart d'entre eux sont des poisons végétaux violents très actifs et spécifiques.
On trouve des alcaloïdes en tant que métabolites secondaires principalement chez les végétaux, les champignons et quelques groupes animaux peu nombreux.

! LEUR VALEUR NE S'EXPRIME QU'ENTRE LES MAINS DES MEDECINS .

Ils se répartissent en plusieurs groupes que voici :

1. AZOLIDINES ( ou pyrrolidines)
2. AZINES : pipéridine, conicine,trisonelline, nicotine
3. TROPANES : atropine, hyosciamine, cocaïne, ecgonine, scopolamine
4. QUINOLEINES : quinine, veratrine
5. ISOQUINOLINES : berbérine et les composants de l'opium
6. PHENYLETHYLAMINES : éphédrine
7. INDOLES : tryptamines, ergolines( ergot de seigle), bêta-carbolines
8. PURINES : xantines ( caféine)
9. TERPENOIDES : aconitine, solanidine, stéroïdes
10. BETAINES : composés d'ammonium quaternaire: muscarine, choline
11. PYRAZOLES

 

 

LES ALCALOIDES VRAIS

 

ILs sont dérivés d'acide aminé et ont un hétérocycle azoté, on les distingue en 3 classes qui se déclinent ensuite en groupes d'alcaloïdes avec des noyaux caractéristiques :

 

exemple : Précurseur : L-tyrosine

                groupe : alcaloïdes phényléthylminés

                noyau : phényléthylamine : adrénaline, dopamine, noradopamine

 

 

- L-ornithine

- L-lysine

- L-tyrosine

- L-tyrosine ou L-phénylalanine

- L-tryptophane

- L-histidine

- L-arginine

- acide anthranilique

- acide nicotinique

 

 

LES PROTO ALCALOIDES

 

Ils sont dérivés d'acide aminé mais ne font pas partie d'un hétérocycle.

 

- L-tyrosine

- L-tryptophane

- L- ornithine

 

Les PSEUDO ALCALOIDES

 

Composés sans acide aminé

 

- acétate

- acide pyruvique

- acide férulique

- géraniol

- saponines

 

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alcalo%C3%AFde

 


 

 

 

 

 

 

 

2. LES GLUCOSIDES


Ce sont des produits du métabolisme secondaire des plantes. Composés de 2 parties , la première partie contient un sucre ( ex le glucose) ell est inactive et exerce un effet favorable sur la solubilité du glucoside et son absorption. L'autre partie est nommée aglycone et elle définit les effets thérapeutiques. Les glucosides se distinguent selon leur composition chimique ( thioglucosides, glucosides dérivés de l'acide cyanhydrique, les glucosides anthraquinoliques, les cardioglucosides, les glucosides pténoliques)


3. LES SAPONINES

Elles sont très communes dans les plantes médicinales. Elles sont composées d'un radical glucidique ( glucose, galactose) joint à un radical aglycone.
Leur propriété est la réduction de la tension superficielle de l'eau.Toutes les saponines sont fortement moussantes et font d'excellents émulsifiants.
Elles possèdent également la propriété d'hémolyser les globules rouges, c'est à dire de libérer leur hémoglobine ce qui explique la toxicité de certaines d'entre elles.
Elles irritent les muqueuses, relâchent l'intestin, augmentent les sécrétions muqueuses bronchiales, sont diurétiques, désinfectantes des voies urinaires.


4. LES PRINCIPES AMERS

Comme leur nom l'indique ces susbtances ont un goût amer ( amara) qui excite les cellules gustatives, stimule l'appétit et augmente la sécrétion des sucs gastriques.
Les principes amers se retrouvent dans 2 catégories : l'une comporte les sucs amers de l'absinthe et du chardon béni. L'autre regroupe les sucs amers des gentianacées, de la centaurée etc....


5. LES TANINS

Ces substances de composition chimique variable ont un caractère commun :leur capacité à coaguler les albumines, les métaux lourds et les alcaloïdes. Elles sont hydrosolubles. Leur intérêt médicinal réside essentiellement dans leur caractère astringent : coaguler les albumines des muqueuses et des tissus en créant une couche de coagulation isolante et protectrice qui a pour effet de réduire l'irritabilité et la douleur, d'arrêter les petits saignements.

6. LES SUSTANCES AROMATIQUES

Plusiers susbtances sont regroupées ici , elles sont accompagnées ou non d'autres substances actives. Nous  trouvons dans ce groupe les glucosides phénoliques( déjà cités dans les glucosides) les dérivés du phényl-propane telles les coumarines, les hydroxycoumarines, ( esculine du marron d'inde)  les furocoumarines ( angélique).
Un 2e groupe de substances aromatiques est constitué par les produits de condensation de molécules d'acide acétique actif ( acétogénines) : les flavonoïdes.

7. LES HUILES ESSENTIELLES

Ce sont des liquides volatils ( terpènes), réfringents, optiquement actifs, voisins des huiles, d'odeur caractéristique. Elles se forment dans un grand nombre de plantes comme sous-produits du métabolisme secondaire.
Les végétaux sont plus riches en essences par temps stable, chaud et ensoleillé, meilleur moment pour la cueillette. Elles sont extraites des plantes fraîches ou séchées par distillation à la vapeur d'eau, par extraction pure et simple ou par d'autres techniques ( pression, absorption sur des graisses...) Il s'agit de mélanges très complexes qui les fait utiliser en médecines pour leurs propriétés physiologiques : leur parfum et leur goût ( corrigentia), leur effet irritant sur la peau et les muqueuses ( deriventia), leurs propriétés désinfectantes et leur action bactéricide.

8. LES HUILES GRASSES

Ce sont les huiles végétales liquides à température ambiante. Elles sont troublées par le froid, insolubles dans l'eau mais solubles dans les solvants organiques ( acétone, chloroforme). Parmi les huiles non siccatives, nous trouvons l'huile d'olive et l'huile d'amandes, de lin et d'oeillette, parmi les semi-siccatives, celle d'arachide, de tournesol et de colza.L'huile de ricin est fortement laxative. Elles sont utilisées en médecine et à des fins alimentaires.

9. LES GLUCOQUININES

Ce sont les insulines végétales qui influent sur la glycémie. On les trouve dans les végétaux suivants : gousse de haricot sans graines, sommités de galéga, feuilles de myrtille.


10. LES MUCILAGES VEGETAUX

Mélanges amorphes de polysaccharides formant en présence de l'eau des systèmes colloïdaux très visqueux.A l'eau froide les mucilages gonflent en formant des gels, à l'eau chaude ils se dissolvent en formant des solutions colloïdales qui se gélifient à nouveau en refroidissant. Dans les plantes ces substances ont le rôle de réservoirs surtout leur capacité à retenir l'eau. Les plantes médicinales riches en mucilages agissent contre les inflammations des muqueuses, surtout des voies respiratoires et digestives, atténuent les douleurs des contusions. Elles sont favorbales sur la diarrhée  et servent d'émulsifiants ( carraghénates des algues marines)
Les pectines entrent dans ce groupe.

11. LES HORMONES VEGETALES

Substances de composition chimique très complexe : biocatalyseurs qui agissent sur la croissance et les échanges métaboliques : le houblon, l'anis , la sauge, le sorbier, la guimauve, la capselle, l'avoine et la carotte en possèdent.


12. LES ANTISEPTIQUES VEGETAUX

Ce sont des substances antibiotiques produites par les végétaux supérieurs qui exercent une action antimicrobienne à large spectre, le plus souvent instable et volatile. Elles agissent même en aérosol. Leur étude continue de nos jours et ces substances sont présentes dans l'ail, l'oignon, la moutarde, le raifort, le sureau noir, le genèvrier, le pin, le plantain,etc.....


et la suite, définitions des propriétés des plantes, bientôt en ligne.......


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog