Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2011-05-26T01:16:00+02:00

Les roses de Redouté

Publié par caroleone

                                                                 ROSIER DE CANDOLLE

 

3.jpg

 

                                                                                              Langlois, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 1943






ROSA MUSCOSA ( rosier mousseux)



muscosa.jpg


Victor, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21,2 cm
Inventaire n° 1942

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                                              ROSIER DE BANKS, variété à fleurs jaunes

 

 

 

 

 

 

4.jpgEau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21,2
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 1944

 


 

 

 


 

 

     ROSA CENTIFOLIA BULLATA ( rosier à feuilles de laitue)

 

 

 

 

 

 

 

5.jpg Langlois, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 1945

 

 

 

 

 

 

 

                       ROSA GALLICA AURELIANENSIS La duchesse d'Orléans

 

 

 

 

 

 

 

 

6.jpg 

 

Langlois, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
28,1 x 21,4 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 1947

 

 

 

 

 

 


 

 

ROSIER A CENT FEUILLES FOLIACE

 

 

 

 

 

7.jpgLanglois, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21,2 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 30605

 


 

 

 

 

                                                                       ROSA INDICA Grande indienne

 

 

 

 

 

 

8.jpg 

 

Bessin, d'après Redouté
Eau-forte au pointillé, coloriée
27 x 21 cm
Legs Wittert (1903)
Inventaire n° 30610

 

 

http://www.wittert.ulg.ac.be/fr/flori/opera/redoute/redoute_roses.html#candolle

 

 

 

 

 

ill06.jpg

 

 

Rosa indicata vulgaris (Rosier des indes commun

 

 

 

 

 

 

redoute2.jpg

 

Rosier de France à fleurs panachées, Rosa Gallica
planche n°55 tirée de Les Roses, Tome 1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

2011-05-24T11:12:00+02:00

Le langage des fleurs inspiré du calendrier révolutionnaire

Publié par caroleone

 

 

 

FLOREAL

 

Du 20 avril ~ au 19 mai

 

 

 

 

 

floreal--1-.jpg

 

 

ROSE (20 avril)

 

Amour, « Je vous aime d’un amour fou », fidélité

 

Boutons de rose : enfance innocente

 

 

 

 

pierre-de-ronsard-bouton-2008-modif.JPG

                                                                  Pierre de Ronsard en bouton

 

 

Blanche : innocence, « mes sentiments pour vous sont purs »

 

 

 

 

 

 

winchester-cathedral-et-coquelicoccinel.JPG

                                                  Winchester cathedral

 

 

 

Bleue : mystère, patience, espoir éternel, atteinte de l’impossible

Jaune : infidélité, « Vous êtes volage », jalousie, amour faiblissant


the-pilgrim-2008-MODIF.JPG

                                                                      The pilgrim

 

 

 

 

Lavande : coup de foudre, « Je suis tombé amoureux de vous »

 

 

 

 

raphsody-in-blue2009-modif.JPG

                                                                                  Rhapsody in blue

 

 

Noire : « Mon amour perdurera jusque dans la mort »

 

black-baccara-1-MODIF.JPG

                                                             Black baccara

 

 

 

 

Rose : amour véritable et tendre, « Je vous aime réellement », « Votre beauté est épanouie », amitié

 

 

mistral-2008--1--MODIF.JPG

                                                                          Frédéric Mistral

 

 

Mauve : tristesse, chagrin, nostalgie

 

c-de-richelieu-2008-MODIF.JPG

                                                     Cardinal de Richelieu

 

 

Rouge : amour, passion, « mon amour pour vous est ardent », désir de volupté, désir charnel

 

tess-of-2008-MODIF.JPG

                                                   Tess of the d'Ubervilles

 

 

 

 

Rouge foncé : amour pour la vie

 

papa-meilland-modif.jpg

                                                    Papa Meillant

 

 

 

 

Rouge et blanche : union, « Vivons ensemble », pureté d’un amour passionné ( platonique)

 

la-garconne-2008-MODIF.JPG

                                                                 La garçonne

 

 

Rose cent feuilles : grâce

 

 

ex-empereur-2009--1--modif.JPG

                                                               Rosa centifolia

 

 

Rose de Noel : " Délivrez-moi de mon angoisse "

Rose du Japon : "la beauté est votre seul atout "

Rose musquée : beauté capricieuse

Rose sauvage : «"Je vous suivrai partout "

 

 

louis-de-funes-2008-MODIF.JPG

                                                                     Louis de  Funès

 

 

Rose thé : « Notre amour sera fécond »

 

 

 

CHENE (21 avril)

 

chene.jpg

 

 

 

 

 

Force, solidité, hospitalité

 

 

FOUGERE (22 avril)

 

fougere.jpg

 

 

 

 

Sincérité, fascination, confiance, « Croyez en moi »

 

 

 

AUBEPINE (23 avril)

 

 

aubepine.jpg

 

 

 

 

Espérance

 

 

 

 

 

ANCOLIE (25 avril)

 

 

ancolie.jpg

 

 

 

Amour fou, « Je suis fou de vous », tristesse, solitude

Rose ou bleue : incertitude, « Vous me jetez dans un grand trouble »

Blanche : « Je vous aime mais ma solitude ou votre absence me chagrine »

Bleue : tristesse

Rose : « Je t’aime tellement, tout est gris quand tu n’es pas là »

 

ancolie2.png

 

 

 

 

 

 

MUGUET (26 avril)

 

 

muguet.jpg

 

 

 

 

Retour du bonheur, « Soyons heureux », « Raccommodons-nous », joie d’aimer

 

 

 

 

 

RHUBARBE (30 avril)

 

 

 

Rhubarbe_DC_t.800.jpg

 

« Gardez courage »

 

 

 

SAINFOIN (1er mai)

 

 

sainfoin.jpg

 

 

 

Emotion d’une rencontre, « j’hésite », « Vous vous méprenez »

 

 

PIMPRENELLE (6 mai)

 

 

pimprenelle.jpg

 

 

 

« Vous êtes mon unique amour »

 

 

STATICE (10 mai)

 

 

 

statice.jpg

 

Souvenir, sympathie

 

 

 

 

 

FRITILLAIRE (11 mai)

 

fritillaire.jpg

 

 

 

 

Admiration, « mon admiration  ne saurait rien vous refuser », abandon total

 

 

 

BOURRACHE (12 mai)

 

bourrache.jpg

 

 

 

 

Brusquerie, changement, instabilité dans ses relations

 

 

 

 

 

bourrache2.jpg

 

 

 

 

VALERIANE (13 mai)

 

 

 

 

valeriane-copie-1.jpg

 

 

 

 

Facilité, « Vous êtes serviable », dissimulation

Valériane rouge à une fenêtre : femme frivole

 

 

FUSAIN (15 mai)

 

 

fusain.jpg

 

 

 

« Votre image est gravée dans mon cœur »

 

 

BUGLOSSE (17 mai)

 

 

buglosse.jpg

Mensonge, « Vous êtes la fausseté même ».

 

 

 

Le poème inspiré par ce thème :

 

 


 

La Rose et le Réséda

 

 

 

 

 

 


A Gabriel Péri et d'Estiennes d'Orves
comme à Guy Moquet et Gilbert Dru 

 

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Tous deux adoraient la belle
Prisonnière des soldats
Lequel montait à l'échelle
Et lequel guettait en bas

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Qu'importe comment s'appelle
Cette clarté sur leur pas
Que l'un fut de la chapelle
Et l'autre s'y dérobât

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Tous les deux étaient fidèles
Des lèvres du coeur des bras
Et tous les deux disaient qu'elle
Vive et qui vivra verra

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Quand les blés sont sous la grêle
Fou qui fait le délicat
Fou qui songe à ses querelles
Au coeur du commun combat

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Du haut de la citadelle
La sentinelle tira
Par deux fois et l'un chancelle
L'autre tombe qui mourra

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Ils sont en prison Lequel
A le plus triste grabat
Lequel plus que l'autre gèle
Lequel préfère les rats

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Un rebelle est un rebelle
Deux sanglots font un seul glas
Et quand vient l'aube cruelle
Passent de vie à trépas

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Répétant le nom de celle
Qu'aucun des deux ne trompa
Et leur sang rouge ruisselle
Même couleur même éclat

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

Il coule il coule il se mêle
À la terre qu'il aima
Pour qu'à la saison nouvelle
Mûrisse un raisin muscat

Celui qui croyait au ciel
Celui qui n'y croyait pas

L'un court et l'autre a des ailes
De Bretagne ou du Jura
Et framboise ou mirabelle
Le grillon rechantera

Dites flûte ou violoncelle
Le double amour qui brûla
L'alouette et l'hirondelle
La rose et le réséda

 


Louis Aragon, La Diane française, 1945

 

 

 

Caroleone

 


Voir les commentaires

2011-05-24T10:03:00+02:00

La réglisse

Publié par caroleone

Nom latin : glycyrrhiza glabra L

 

 

Autres noms: bois doux, bois sucré, régalisse

 

Famille : fabacées (légumineuses)

 

Origine : Sud de l’Europe, Asie

 

 

 

 

 

 

250px-Illustration_Glycyrrhiza_glabra0.jpg

 

 

La réglisse est une plante herbacée pérenne à la souche ligneuse et rampante

 

Taille : 1 à 2 mètres

Tige : dressée et ramifiée

Feuilles : alternées imparipennées, 8 à 14 folioles

Fleurs : bleu violet formant des épis

Fruits : gousses allongées contenant les semences

Racines (radix liquiritiae) récoltées en septembre/ octobre

 

Plante cultivée uniquement

 

 

reglisse-plante.jpg

 

Ses composants

 

-          Acide glycyrrhizique

-          Coumarine maltol

-          Flavonoïdes (liquiritoside, isoliquiritoside)

-          Phytostérines

-          Alcaloïdes

-          Saponines (glycyrrhizine)

-          Hormones stéroïdes (oestrogènes)

-          Tanins

 

 

reglisse1.jpg

 

 

 

 

 

Ses propriétés en médecine :

 

Stimule les sécrétions gastriques

Protège des ulcères

Infections respiratoires

Maux de gorge, amygdalites

Infections virales, rhumes, herpès

Pr »vision des troubles cardiovasculaires

Arthrite, douleurs rhumatismales

Allergies

Insuffisance surrénal, aphtes

Syndrome prémenstruel

Problèmes hépatiques, jaunisse, intoxications

Eczéma, psoriasis

 

 

 

 

120px-Baton_de_reglisse.jpg

 

 

 

eugene-oge-reglisse.jpg

 

 

 

 

 

Recherches sur le cancer :

 

Une molécule baptisée BHP extraite de la réglisse stopperait le cancer de la prostate et du sein en désactivant une protéine qui nourrit les cellules cancéreuses.

D’autres recherches confirment la propriété de la réglisse dans le déclenchement de l’apophose (suicide des cellules cancéreuses).

La racine de réglisse entre dans de nombreuses préparations anticancéreuses chinoises.

 

Effets indésirables :

 

Au-delà d’une consommation de réglisse de 50 g/jour (énorme !), sur une longue durée (plus de 6 semaines) : il peut y avoir une intoxication avec des symptômes allant de l’hypertension, aux maux de tête, rétention d’eau, léthargie, fuite de potassium.

 

Eviter en cas d’hypertension artérielle, hypertonie, insuffisance en potassium, insuffisance rénale, grossesse.

 

Interaction avec la digitaline et certains diurétiques corticostéroïdes

 

 

 

 

 

imagesCAE3IT06.jpg

 

Utilisation de la racine séchée :

 

3 fois par jour après les repas

En infusion 2 grammes à 4 grammes pour 150 ml

Ne pas dépasser 12 grammes par jour

Ne pas la faire infuser avec d’autres substances car cela leur fait perdre leur saveur (la glycyrrhizine a le pouvoir de masquer l’amertume des autres plantes).

C’est une bonne solution pour faire avaler de l’huile de foie de morue aux enfants.

 

 

 

 

 

leonetto-cappiello-reglisse-sanguinede-n-2492264-0.jpg

 

 

 

Remède de l’amour féminin

 

cupidon.jpg

 

 

 

C’était une des plantes médicinales aromatiques les plus prisées de nos jardins populaires.

Sa saveur sucrée à le pouvoir d’adoucir les mets amers qui seraient quelquefois inconsommables.

Elle entre de nombreuses compositions aphrodisiaques et de par sa symbolique apporte douceur et langueur à la femme soumise et comblée.

 

En Occident : le bâton de réglisse est offert pour attirer vers soi des personnes du sexe opposé et augmenter son désir amoureux.

En Orient : pilules de la joie

 

Sainte Hildegarde de Bingen la conseille pour soigner les maux de cœur, ce qui est confirmé par la médecine actuelle avec les propriétés hypertensives de la réglisse.

 

COCO : à Paris cette célèbre boisson se préparait en faisant macérer la racine de réglisse, de la coriandre, de l’anis et du fenouil…..tout un programme très CHAUD §§

 

En Kabylie, faire l’amour se dit « manger », la jeune fille pour être consommable et sucrée doit boire cette préparation : piler ensemble de la réglisse, des clous de girofle, du benjoin, des graines d’amarante et du sucre. Toutes les plantes ont des vertus bienfaisantes et érotiques.

 

 

 

33.jpg

 

 

 

plaque-reglisse-2.jpg

 

 

 

 

 

La réglisse dans l’alimentation

 

 

 

120px-Liquorice_wheels.jpg

 

 

 

 

 

 

 

antesite.jpg

 

 

-          Entre dans la fabrication de sirop et de pâte à friandise

 

 

 

 

 

 

reglisse-bonbon.jpg

 

-          Composant du pastis de Marseille

 

 

 

 

 

pastis.jpg   

 

 

 

 

 

 

pastis2.jpg

 

-          Antésite, boisson concentrée de réglisse à diluer avec de l’eau

 

-          Salmiakki koskenkorva, alcool finlandais à base de chlorure d’ammonium et vodka, extrait de réglisse, sirop de glucose

 

 

 

 

 

salmaiki.jpg

 

 

 

 

Une petite recette originale à la réglisse

 

 

 

Noix de Saint Jacques à la réglisse


 


 




Préparation : 5 min
Cuisson : 5 min

Ingrédients (pour 4 personnes) :


- 8 belles noix de Saint-Jacques
- 2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche
- une pointe de curry
- 1 cuillère à café bombée de poudre de réglisse
- sel, poivre

Préparation :

Dans un bol, mélanger la crème fraîche, le curry, la réglisse, le sel et le poivre.

Faire revenir dans une poêle les noix de Saint-Jacques, 2 minutes par côté.

Réserver.

Verser la préparation du bol dans la poêle et laisser cuire durant 1 min.

Ajouter les Saint-Jacques 1 min pour les réchauffer.

Servir immédiatement.

 

 

 

 

 

 

ccc.jpg

 

 

Voir les commentaires

2011-05-24T09:30:00+02:00

Le maïs

Publié par caroleone

 

 

 

  QUE  SERAIT  LE  MEXIQUE  SANS LE  MAïS ?

 

 

 

 250px-Koeh-283.jpg

 

 

 

 

Commençons tout d'abord par un peu de botanique

 

 

220px-Corn_3different_types.jpg

 

 

Nom latin : ZEA MAYS L.

 

Nom original : ma-hiz devenu plus tard maize ( amérindiens)

Nom espagnol  : maiz ( donné par les Taïnos de Haïti qui le cultivaient)

 

Famille : poacées ( graminées)

 

 

Le maïs est une plante tropicale herbacée annuelle cultivée comme céréale pour ses grains riches en amidon.

Mais c'est aussi une plante médicinale aux vertus reconnues.

 

Taille : de 40 cm à 5 mètres

 

Feuilles : alternes, largemenst linéaires

 

Fleurs : monoïques

 

Fruit : caryopse comprenant 3 parties : l'embryon, l'albumine et l'enveloppe extérieure

 

Origine : Mexique

 

Climat : toutes sortes de climat et altitudes variées

 

 

 

 

 

 

 

mais-male.jpg

 

                                                          maïs mâle

 

mais-femell.jpg

 

                                                      maïs femelle

 

 

 

 

 

 

 

 

Le maïs plante

 

 

 

 

 

 

arton13278-9c2bd.jpg

 

 

 

 

 

 

Les parties utilisées en médecine sont les styles et stigmates des fleurs femelles ( stigmata maidis)

 

Récoltées en juillet/août, elles sont arrachées à la main et mises à sécher à l'ombre dans un endroit aéré.

 

Composition :

 

saponines, huile essentielle, tanins, sucres, substance lipidique, sels minéraux, flavonoïdes, alcaloïdes, hétérosides, potassium.

 

Les propriétés médicinales du maïs plante :

 

- hémostatique

- cardiotonique

- hypotenseur

- diurétique ( employé dans les régimes amaigrissants)

- cholagogue

 

Infusion de 5 grammes de plante par tasse d'eau à boire 1 jour sur 2.

 

 

Croyances populaires

 

"Pour être sûr d'avoir de belles récoltes, la plupart des peuples qui cultivaient le maïs pratiquaient l'abstinence sexuelle et ne mangeaient pas de viande pendant ses semailles."

 

Plante de la fertilité chez les Amérindiens, les bractées entourant l'épi et les stigmates du maïs servaient à confectionner des poupées rituelles.

 

 

 

 

 

 

 

864.jpg

 

 

 

 

 

 

Le maïs grain

 

 

 

imagesCAOWKEA5.jpg

 

 

 

 

Dans l'histoire

 

 

 

220px-Centeotl.jpg

 

 

 

 

                                        Centeolt, dieu du maïs chez les Aztèques

 

 

 

Il y a 6000 à 9000 ans au Mexique existait une plante fourragère ( graminée) nommée téosinte et cultivée par les habitants. Le maïs cultivé n'existe pas à l'état sauvage.

 

 

220px-Teocinte_Oax_5_agosto_2008_063.jpg

 

                                                                  téosinte

 

 

 

 

 

 

Cette plante subit plusieurs croisements afin de réduire le nombre de tiges à une seule puis, il y a environ 5500 ans, d'autres croisements apportèrent des grains plus gros, une peau plus molle.

Il y a 4400 ans, les grains de l'épi, toujours suite aux croisements génétiques se rapprochent sur l'épi et l'amidon devient digeste.

Sans ces transformations, le maïs aurait été immangeable, l'amélioration génétique des hommes à permis de doter l'humanité d'une céréale fort appréciée et nutritive.

 

180px-Aztecs_storing_maize.jpg

 

 

 

 

Ensilage du maïs par les aztèques (Codex de Florence, fin XVIe siècle

 

 

 

C'est la base alimentaire des populations indiennes à qui il sert de lien entre les peuples, mais est aussi source de querelles et lien spiriuel entre l'homme et les dieux. Le culte mexicain du maïs est l'expression du soleil, du monde et de l'homme. C'est le symbole de la prospérité considérée dans son origine, la semence.

 

Dans le Popol-vuh, la création du monde n’est achevée qu’après la troisième tentative : le premier homme, détruit par une inondation, était fait d'argile ; le second est dispersé par une grande pluie, il était fait de bois ; seul le troisième est notre père, il est fait de maïs.

 

C'est au XVE siècle que Christophe Colomb rapporte ce qu'il nomme le "blé d'inde" en Occident.

 

C'est de nos jours la céréale la plus consommée au monde devant le riz et le blé. Son succès est dû principalement à sa facilité de culture et son rendement nettement supérieur à celui du blé et des céréales secondaires comme le millet et le sorgho qu'il a remplacées.

 

Il en existe 200 types classés selon leur différences : de taille de grains, de couleur, de cycles de végétation

 

 

 

 

 

gall1190754253.jpg

 

 

 

220px-Peruvian_corn.jpg

 

 

                                                   maïs péruvien

 

 

varietes_de_mais_1.jpg

 

 

 

 

D’innombrables formes du maïs sont cultivées. Au XIXe siècle un botaniste américain, Sturtevant, établit une classification en groupes, fondée principalement sur les caractéristiques du grain :

  1. Zea mays saccharata, maïs doux
  2. Zea mays cerotina, maïs cireux
  3. Zea mays amylacea, maïs farineux,
  4. Zea mays indentata, maïs denté,
  5. Zea mays indurata, maïs corné,
  6. Zea mays everta, maïs perlé
  7. Zea mays tunicata, maïs vêtu

 

 

 

imagesCA6HMXOK.jpg

 

 

 

Quelques chiffres :

 

Le Mexique est le 4e pays producteur avec en 2008 une production de 24.3 millions de tonnes cultivées sur une surface de 7.4 millions d'hectares pour un rendement de 33.1 quintaux à l'hectare.

 

 

Le maïs était la nourriture de base et pouvait être consommé en solide ou en liquide. Les grains trempaient toute la nuit dans de l’eau additionnée de chaux, et étaient moulus le matin sur le metate, une pierre à moudre à plateau rectangulaire concave soutenu le plus souvent par trois pieds. La meule active, appelée mano, était cylindrique et maniée à deux mains. Les Mayas boivent souvent le maïs mélangé au cacao. Cette dernière boisson, très estimée dans toute la Mésoamérique, était une nourriture de luxe, que l’on pimentait fréquemment. Les grains de cacao servaient de monnaie. Après le maïs, les haricots noirs ou bruns venaient en seconde importance dans la cuisine, on les faisait également tremper dans l’eau chaulée ou cendrée pour les rendre plus digestes.

 

 

 

102571668413661_full.jpg

 

 

 

La farine de maïs nixtamalisée

 

 

La nixtamalisation est un procédé méso-américain très ancien par lequel des grains de maïs  sont trempés et cuits dans une solution alcaline, habituellement de l'eau de chaux, ce qui fragilise la coque externe transparente, le péricarpe.

Ce procédé a des avantages multiples comme de permettre au grain d'être broyé plus efficacement ; il augmente l'assimilation des protéines et des vitamines; il augmente son goût et son arôme et réduit les mycotoxines. Le produit issu de ce processus est appelé nixtamal. Il est broyé pour obtenir une pâte de nixtamal ou « masa ». Dans la langue des aztèques, le (nahuatl), le mot désignant ce produit est nixtamalli ou nextamalli (IPA: [niʃtaˈmalːi] ou [neʃtaˈmalːi]), devenu en espagnol mexicain nixtamal (IPA: [nistaˈmal] or [niʃtaˈmal]). Le mot nahuatl est composé de nextli (« cendres ») et tamalli (« farine de maïs moulu, tamal »).

 

 

 

Son utilisation dans le monde

 

Consommé sous forme de graines entières ou réduit en farine, il entre dans la composition de nombreux plats.

Au Mexique, c'est la fameuse tortilla de maïs qui est la base de l'alimentation, c'est un peu comme notre pain occidental.

La tortilla est déclinée dans de nombreuses variantes : les TACOS, QUESADILLAS, TAMALES, ENCHILADAS, CHILAQUILES etc.....

 

tamales.jpg

 

 

 

                                           tamales

 

 

tortilla.jpg

 

 

 

Dans le monde, on le consomme sous diverses formes également : polenta, pop corn, céréales du petit déjeuner, confit au vinaigre, en grains, fécule, industrie agro-alimentaire, industrie phramaceutique,  il entre aussi dans la composition du gin, de la bière de maïs ( 80 % de maïs), du bourbon ( 51 à 79 % de maîs), de l'huile.

C'est également une plante fourragère et ornementale,du biocarburant,  une manne en quelque sorte.

 

 

 

 

Je ne parle pas dans cet article du problème des OGM qui est un vaste débat qui est relayé régulièrement sur ce blog suivant l'actualité ANTI MONSANTO.

 

 

Caroleone

 

 

 

 


Voir les commentaires

2011-05-21T09:11:00+02:00

Le langage des fleurs inspiré du calendrier révolutionnaire

Publié par caroleone

GERMINAL

 

21 mars ~19 avril

 

 

 

 

 

germinal_1237759069.jpg

 

 

 

Je vous propose de découvrir le langage des fleurs en sortant des sentiers battus et en s’inspirant du calendrier révolutionnaire que j’affectionne, révolutionnaire oblige.

Les mois floraux seront bien sûr les premiers présentés et je ne peux en m’attardant sur ce thème remarquer la symbolique évidente que ces fleurs dans leur choix représentaient pour nos ancêtres.

 

Bonne visite et à bientôt pour découvrir d’autres mois révolutionnaires et d’autres fleurs de l’amour !!

 

Caroleone

 

 

 

 

PRIMEVERE (21 mars)

 

Premier amour (ça commence bien !)

 

 

 

 

 

 

Blanche : «  Je vous aime d’un amour pur et idéalisé »

Bleue : « je vous aime tendrement »

Mauve : innocence du premier amour

Rose : amour naissant, premier amour chaste

 

 

 

primevere.jpg

 

 

 

 

TULIPE (24 mars) 

 

Déclaration d’amour

 

 

tulipe-2.jpg

 

 

 

«  Je vous offre ce que j’ai de plus beau et de plus cher « 

Multicolore : « je rêve d’un amour fou et extravagant »

 

Blanche : « je t’aime d’un amour extrême et/ou idéalisé

Jaune : « je suis désespérément amoureux »

Noire : souffrance d’amour intense

Rouge : amour éternel

Double : « vous réussirez, nous réussirons »

Diaprée : « vous avez des yeux magnifiques »

 

 

 

 

 

 

 

 

tulipe-3.jpg

 

 

 

 

 

 

BOULEAU (27 mars)

 

 

Résignation

 

 

 

 

 

 

bouleau.jpg

 

 

 

 

 

JONQUILLE (28 mars)

 

jonquille2.jpg

 

 

 

Estime, ardente sympathie, courtoisie

 

« Répondez à mon affection »

« Je vous désire et me languis d’amour »

 

Blanche : désir d’amour pur

Jaune : expression de l’espoir et de l’attente

 

 

 

 

jonquille-copie-2.jpg

 

 

 

 

 

PERVENCHE (31 mars)

 

 

Doux souvenirs, mélancolie

 

Blanche : souvenirs agréables, « Je voudrais vous séduire »

Bleue : amitié naissante, premier amour

Mauve : « je suis fidèle »

Violette : tristesse nostalgique

 

 

pervenche.jpg

 

 

 

 

 

 

HETRE (3 avril)

 

Prospérité

 

Fleur de BACH

 

S’appelle beech

 

Emotion négative : critique avec intolérance

Sentiments positivés : indulgence, tolérance

 

 

 

hetre.jpg

 

 

 

 

 

LAITUE (5 avril)

 

« Je suis désenchanté »

 

 

laitue.jpg

 

 

 

 

MELEZE (6 avril)

 

Fleur de BACH

 

S’appelle larch

 

Emotion négative : manque de confiance en soi, sentiment d’infériorité

Sentiments positivés : déterminé, capable sans crainte du résultat

 

 

meleze.jpg

 

 

 

 

 

CIGUE (7 avril)

 

 

Perfidie, poison gare à la trahison

 

Blanche : bravoure, » au besoin, je braverai la mort »

A rayons blancs : douleur du cœur, deuil cruel

Bleue/ jaune : douleur du cœur

 

 

 

 

 

 

cigue.jpg

 

 

 

MARRONNIER (12 avril)

 

« Votre sourire donne un sens à ma vie »

 

marronnire-rouge.jpg

 

 

 

 

Fleur de BACH

 

Bourgeons de marronniers : chesnut bud

 

Emotion négative : répète des erreurs sans tenir compte des expériences négatives

Sentiments positivés : compréhension, intégration des expériences vécues

 

Marronnier rouge (red chestnut)

 

Emotion négative : peur pour les autres, craindre le pire pour eux, « mère poule »

Sentiments positivés : confiant dans les expériences vécues par autrui

 

Marronnier blanc (white chestnut)

 

Emotions négatives : idées envahissantes en non désirées, préoccupations

Sentiments positivés : esprit calme, orientation constructive des pensées

 

 

marronnire.jpg

 

 

 

 

 

ROQUETTE (13 avril)

 

Rivalité

 

 

 

eruca sativa

 

 

 

 

 

LILAS (15 avril)

 

 

lilas.jpg

 

 

 

 

Premières déclarations d’amour

 

« Mon amour s’éveille à vous »

Blanc : amour naissant idéalisé, « aimons-nous »

Mauve : amour fort, « mon cœur est à vous »

Rose : amour naissant, premier amour empreint d’une pointe de timidité

 

 

 lilas2-copie-1.jpg

 

 

 

 

ANEMONE (16 avril)

 

 

 

 

anemone.jpg

 

« Ne m’abandonnez-pas »

 

Amour fragile ou menacé, renoncement, persévérance

 

Rouge : attente, « ne m’abandonnez-pas »

Rouge et jaune : persévérance

Violette : tristesse

 

 

anemone2-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

PENSEE (17 avril)

 

 

 

 

 

DSC03441-modif.JPG

 

« Ne m’oubliez pas « 

 

Toutes couleurs : pensée affectueuse, « mes pensées sont à vous, je ne pense qu’à vous »

Blanche : amour naissant, premier amour, « Je pense à vous avec respect »

Bleue : « J’ai confiance en notre amour »

Jaune : désir empreint de poésie

Mauve : nostalgie de l’amour qui passe

Orange : désir charnel intense

Rose : « je vous suis fidèle »

Rouge : « Je vous aime ardemment »

 

 

 

 

 

MYRTILLE (18 avril)

 

 

 

myrtille.jpg

 

Solitude, oubli

 

Aveu de tromperie, « oubliez-moi », symbole d’oubli, mort et néant

 

 

 

 

 

 

 Poème inspiré par ce thème :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les lilas interprétées par Jean Ferrat :

 

 

 

 

Sur des paroles d'Aragon 

 

 

 

 

Je rêve et je me réveille
Dans une odeur de lilas
De quel côté du sommeil
T'ai-je ici laissé ou là

Je dormais dans ta mémoire
Et tu m'oubliais tout bas
Ou c'était l'inverse histoire
Etais-je où tu n'étais pas

Je me rendors pour t'atteindre
Au pays que tu songeas
Rien n'y fait que fuir et feindre
Toi tu l'as quitté déjà

Dans la vie ou dans le songe
Tout a cet étrange éclat
Du parfum qui se prolonge
Et d'un chant qui s'envola

O claire nuit jour obscur
Mon absente entre mes bras
Et rien d'autre en moi ne dure
Que ce que tu murmuras
DITES LE AVEC DES FLEURS !!!
Caroleone
 
 
 
 

Voir les commentaires

2011-05-20T17:54:00+02:00

La roquette

Publié par caroleone

Son nom latin : ERUCA SATIVA

 

Sa famille : brassicacées  (crucifères)

 

 

eruca_sativa.jpg

 

 

 

 

Le nom roquette vient de l’italien «  rochetta »

 

A Nice on l’appelle riquette

 

Plante annuelle aux feuilles étroites, aux bords dentelés comme les feuilles de pissenlit, à la saveur de noisette moutardée consommée en salade.

C’est une bonne plante mellifère.

 

Origine : bassin méditerranéen mais se trouve dans le monde entier.

Cultivée en Inde pour ses graines qui donnent une huile qui sert en cuisine mais également à la fabrication de savons, lubrifiants, huiles de massages et produits industriels.

 

Au jardin, c’est la plante amie des courgettes concombres, poivrons et tomates.

 

 

 

 

 eruca-20sativa-20fleur-copie-1.jpg

 

 

La sulfureuse roquette aux réputations aphrodisiaques

 

 

 

cupidon.jpg

 

 

Sa saveur piquante qui réchauffe le corps et l’esprit égale sa réputation due certainement à ses composés soufrés sensés irriguer le cerveau.

 

Lisons les paroles des experts de l’époque :

 

On la retrouve dans les électuaires érotiques grâce aux vertus aphrodisiaques que lui confèrent Ovide, Martial, Columelle et Dioscoride.

 

Selon PLINE, il faut l’associer à la laitue qui tempérera son ardeur : «  la roquette brave les froids ; d’une nature opposée à celle de la laitue, elle est aphrodisiaque ».

 

Selon l’herboriste anglais John Gerard : « Qui prend la graine de roquette avant de recevoir le fouet en sera si bien endurci qu’il n’aura mal aucun à endurer sa peine ».

 

OVIDE encore lui  la nomme : herbe lubrique ( herba salax). Dans ces » remèdes à l’amour » il recommande :

« Abstenez-vous sagement de la roquette stimulante et de tout ce qui nous porte aux plaisirs de l’amour ».

 

Posée sur les reins, la roquette était connue pour "amouvoir le désir de luxure". Ses semences réduites en poudre, et mélangée à du vin et du miel constituaient un breuvage souverain pour accroître les capacités sexuelles. 

 

Hildegarde  de Bingen (pionnière de la phytothérapie)  la déclare : « excitante aux jeux de l’amour « et bien sûr l’interdisait à ses nonettes !!

 

 

Tisane coquine

 

-1 cuillère à soupe de roquette

-1 tasse d’eau

Laissez la roquette infuser 10 minutes, filtrez et buvez après les repas, en tant que tisane digestive et stimulante.

 

Comme cette dernière stimule les fonctions digestives elle ne peut qu’améliorer le terrain amoureux, ce seront donc les seules vertus aphrodisiaques que je lui reconnaitrait pour ma part.

 

 

 roquettefe.gif

 

Sa composition :

 

-          Flavonoïdes (quercétine)

-          - caroténoïdes (luténine, béta-carotène)

-          Glucosinolates

-          Vitamines K, B9, C, E

-          Potassium, sodium, phosphore, magnésium, fer, zinc , sélénium

 

 

Ses propriétés :

 

 

Antioxydant, légèrement diurétique, stimulant de la digestion, tonique général

 

 

Son utilisation en cuisine qui convenons-en est plus populaire !!

 

 

 

 

 

imagesCAA55Z2J.jpg

 

Elle se mange surtout en salade, il faut choisir les bouquets de petites feuilles fraîches, tendres, étroites, bien vertes sans tâches.

 

Elle aime être accompagnée par d’autres salades comme laitue, chicorée, mâche, jeunes épinards

Mais aussi tomates, fenouil et morceaux d’oranges

 

Heureux mariages :

 

-          Petites pâtes (fusilli), tomates cerises, parmesan, pignons, olives

 

-          Truite fumée, haricots rouges, cœur d’artichaut

 

-          Salade de pomme de terre

 

-          Pesto

 

-          Pâtes au prosciutto

 

-          Avec le bresaola

 

-          Sandwiches et pizzas

 

-          Soupes, omelettes

 

 

 

 

 

imagesCAE1C0CO.jpg

                                                                                 pizza bresaola

 

 

 

Un filet d’huile d’olive vierge et du vinaigre de framboise assaisonnera le tout heureusement !!

A savoir que graines et fleurs se consomment également .

 

Le mesclun provençal

 

La roquette en est l’élément de base, elle est accompagnée par le pourpier sauvage, le plantain corne de cerf, la batavia, le chicon rouge. Une poignée de raisins secs, quelques noix et des figues sèches coupées en petits dés vous entraîneront direct en Provence !!

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-05-20T07:49:00+02:00

Le BOLDO

Publié par caroleone

 

 

Nom latin : PEUMUS BOLDUS MOL.

 

 

 

 boldo-2.jpg

 

 

 

 

Nom quechua : añas keru

Nom espagnol : boldo

 

Famille : monimiacées

 

Origine : Chili ( acclimatation au maroc)

 

 

 

 

 

2011-A-1015.jpg

 

 

 

 

 2011-A-1017.jpg

 

 

 

Petite description:

 

Taille : 5 à 6 mètres

Feuilles  : épaisses, rigides, cassantes, très aromatiques, gris-vert à l'aspect chagriné

Fleurs : jaune très pâle, en grappes axillaires

Fruits : drupes noirâtres

 

 

 

 

 

2011-A-1072.jpg

 

 

Son utilisation chez les médecins kallawaya :

 

 

 

Alforja.jpg

 

 

Feuilles fraîches ou sèches :

 

infusion digestive

 

Bains : hydropisie, rhumatismes

Décoction : vomitif ( en cas d'intoxication alimentaire)

 

Broyées et chauffées : pour soulager les caries dentaires

Jus instillé dans l'oreille : débuts d'otite

 

 

 

 

 

 

Sa composition :

 

- lipides

- glucides

- tanins

- Huile essentielle ( 1/3 carbures monotrepéniques, riche en eucalyptol)

- Flavonoïdes

- alcaloïdes ( boldine, 1/3 des alcaloïdes totaux)

 

Ses indications ( feuilles)

 

- dyspepsie (troubles gastro-intestinaux)

- affections hépato biliaires

- cystites

 

La tisane est faite avec 3 cuillères à café de feuilles séchée par tasse d'eau

 

 

boldo_folium.gif

 

 

 

 

Contre indications :

 

Ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, les enfants de moins de 12 ans.

 

 

Utilisation en Amérique latine :

 

Il est souvent utilisé sous forme de thé, surtout au Chili et en Argentine.

En cuisine, on peut le marier avec le poisson en curry.

 

 

 Le boldo faisait partie des plantes utilisées dans la tisane nommée Boldoflorine fabriquée à Houdan dans les Yvelines.

 

 

 peumbol1.jpg

 

Une citation du plus chilien des chiliens que j'aime : PABLO NERUDA

 

" Mon nez reçoit et transmet à mon âme l'odeur sauvage du laurier, l'essence indéfinissable du boldo ".

 

( J'avoue que j'ai vécu)

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2011-05-20T06:58:00+02:00

Le cacao

Publié par caroleone

LE  CACAO

 

 

 

 

 

 

 

 

Amateurs de chocolat, vous allez être servis, je vous ai fait "la totale" et à présent j'ai comme un dégoût avec tout ce que j'ai ingurgité.

Bon appétit, soignez vos artères, vos problèmes d'âme et de coeur et vivez mieux, c'est un bon remède, vous verrez !!

 

Caroleone

 

 

 

 2.jpg

 

 

 

 

 

 

Son nom latin : THEOBROMA CACAO

 

Sa famille : Sterculiacées

 

 

 

 3.jpg

 

 

D’où vient son nom ?

 

Du nahuatl « cacahuatl «  nom donné pour désigner les fèves du cacaoyer

Terme maya «  ka’kau » qui devient le verbe «  chokola’j » ( boire du chocolat ensemble).

 

 

 

 

 

 

                                                                               

 

 

 

 5.jpg

 

 

 

Où pousse t-il ?

 

Cette plante originaire des forêts équatoriales à besoin de plusieurs exigences pour pousser :

 

- un climat chaud et humide sans saison sèche

- température annuelle moyenne : 25 °c, minimum 10°c

- pluviométrie annuelle : 1500 /2500 mm avec un taux d’humidité de 85%

- pas de lumière directe sur les jeunes plants les trois premières années

- pousse jusqu’à 1000 mètres d’altitude

- le cacaoyer a tendance à stocker des métaux lourds par bioaccumulation ( plomb, cadmium) qui se concentrent dans le cacao

- multiplication par semis

- récolte 2 fois par an : printemps et automne

- plusieurs maladies affectent cette plante dont la plus importante est le moniliose des cabosses ( 90 %)

 

 

 

 

 

 

 

 6.jpg

 

 

                                                                        fleur de cacaoyer

 

 

 

 7.jpg

 

 8-copie-1.jpg

                                                      cabosses

 

 

 Un bon remède pour la santé

 

 

Les principes actifs des graines

 

- xanthines ( théobromine)

- phényléthylamine ( effet antidépresseur)

- flavonoïdes

- endorphines

- polyphénols

- vitamines A, B12, D, E

- trytophane

- caféine

- théophylline

 

 9.gif

                                                                                 fèves séchées

 

 

 

 

 10.jpg

 

 

                                                                               graines 

 

 

 

 

Ses effets sur la santé

 

A savoir que c’est la consommation de chocolat noir qui est la plus bénéfique pour la santé.

 

 

 11.png

 

 

 

Richesse en magnésium et actions sur le système nerveux

 

La consommation de chocolat ( surtout le noir plus riche en magnésium) permet de lutter contre le stress et l’anxiété, réduit les risques de survenue d’un infarctus du myocarde. C’est un léger antidépresseur.

 

Anti cholestérol

 

Le cacao protège l’organisme contre le mauvais cholestérol car les flavonoïdes ont des propriétés anti oxydantes qui diminuent la concentration de mauvais cholestérol et permettent de fabriquer le bon cholestérol. De plus, la présence de vitamine B3 du cacao permet de réduire l’encrassement des artères.

 

Antioxydant

 

La capacité antioxydant du cacao serait 4 à 5 fois plus élevée que celle du thé noir et 2 à 3 fois plus élevée que celle du thé vert et du vin.

Une consommation de 6 grammes de chocolat noir par jour ( 2 carrés) provoque une baisse de la tension artérielle d’après une étude allemande publiée dans la revue Jama ( c’est la présence de polyphénols qui permet cet effet).

 

Hypotenseur, système circulatoire

 

Une diminution de la pression artérielle chez des personnes âgées hypertendues non traités ayant consommé 100 grammes de chocolat noir pendant plus de 14 jours a été observée ( par contre pas d’effets avec le chocolat blanc).

50 grammes de chocolat noir par jour pourrait diminuer le rique de maladies cardiovasculaires d'environ 10.5 %

 

Prévention de la toux

 

Anti diarrhéique

 

 

 

 

 

 

Une histoire mexicaine

 

 12.jpg

 

 

                                                                               el Chuak

 

2600 ans d’âge pour le chocolat et cette histoire débute au Mexique qui est son berceau:

Les olmèques ( 1500 à 400 avant JC) ont certainement été les premiers hommes à consommer sous forme de boisson, les fèves de cacao broyées et mélangées à de l’eau, agrémentées d’épices, piments et herbes ( théorie de Coe). Le chercheur américain Jeffrey Hurst ( université de Pennsylvanie) a prouvé la datation ( -600 avant JC) par rapport à la découvert de poteries dans une tombe maya du nord de Belize).

 

Ils commencent la culture du cacaoyer, culture qui est poursuivie par les civilisations Mayas ( 600 avant JC) et aztèques ( 1400 avant JC).

 

Les mayas pensaient que le dieu « Hunahpu » avait donné le cacao aux hommes après la création de ces derniers à partir du maïs, l’occasion de fêtes rituelles chez cette civilisation.

Ils fabriquent une boisson à laquelle ils ajoutent des épices, du roucou qui s’appelle xocoatl.

 

 

 

 13.jpg

 

                                             Tenochtitlan, fresque de Diego Rivera

 

 

Dès leur apparition, les fèves de cacao ont été utilisées par les habitants d'Amérique centrale comme monnaie d'échange et unité de calcul, cela déjà environ 1 000 ans av. J.-C. Un Zontli était égal à 400 fèves, tandis que 8 000 fèves étaient égales à un Xiquipilli. Dans les hiéroglyphes mexicains, un panier contenant 8 000 fèves symbolisait le chiffre 8 000.

 

Pendant les guerres entre aztèques, mayas et chilimeken, la fève constituait un impôt dans les zones conquises.

 

Vers 1300 après J.-C., les Aztèques associèrent le chocolat à Xochiquetzal, la déesse de la fertilité. Dans l'ancien Mexique, le chocolat était consommé sous forme de boisson amère et pimentée appelée xocoatl, souvent aromatisée à la vanille, au piment et au roucou. Le xocoatl était censé combattre la fatigue, une croyance qui est probablement attribuable à la théobromine. Seuls les nobles et les guerriers consommaient du chocolat car le cacao était une marchandise rare qu'il fallait importer depuis les vergers du Tabasco et du Soconuzco appartenant aux mayas. Le cacao était un produit précieux dans toute la Mésoamérique et les fèves de cacao étaient souvent utilisées comme monnaie d'échange. D'autres boissons chocolatées le combinaient avec des produits comestibles tels que les gruaux de maïs (qui agissaient comme un émulsifiant) et du miel.

 

      14.jpg                                          

 

                                                                                       Zochiquetzal

 

 

                   

 15.gif

 

                                                                                        quetzalcoatl

 

 

 

 

 

Pour ces civilisations, c’est un symbole d’abondance.

 

                                                          

 

 16.jpg

 

 

                                         rois mixtèques buvant du chocolat ( codex zouche-nuttall)

 

 

 

 

 

Elle est utilisée lors des rituels religieux, dédiés à Quetzalcoatl, dieu aztèque porteur du cacaoyer aux hommes, à Chak ek Chuah, saint patron Maya du cacao.

 

 

 

Elle est aussi utilisée lors de funérailles des élites et comme offrandes.

La consommation de cette boisson restera pendant un certain temps l’exclusivité des élites et des classes supérieures ainsi que des soldats.

Les vertus revigorantes et réconfortantes du cacao étaient déjà connues de ces civilisations.

 

 

 

 

 17.jpg

 

 

 

 

Découvertes chronologiques

 

 

 

 18.jpg

 

 

1502 : découverte des premières fèves par Christophe Colomb, il voit en 1502 lors d’une escale au Nicaragua des fèves dans une pirogue indigène. Il ne sait pas encore quelle importance cette découverte va avoir.

 

1519 : Cortez déguste la boisson au cacao aux côté de l’empereur Moctezuma, il la ramène à la cour d’Espagne et prévoit le commerce lucratif que cette dernière peut apporter. La cour d’Espagne est émerveillée devant cette découverte aux saveurs exotiques et y ajoute de la vanille, de la cannelle, du sucre de canne ou du poivre.

 

1585 : le commerce du cacao commence à se développer dans la péninsule ibérique. Les premières chocolateries apparaissent dans lesquelles on peut déguster le divin breuvage.

 

 

 19.jpg

 

 

 

Au cours du 17e siècle : c’est toute l’Europe qui découvre le cacao qui part à la conquête de tous les palais.

En France, c’est avec l’union entre Louis XIII et la princesse espagnole Anne d’Autriche que la boisson fait son apparition à la cour de France.

  

1650 : le cacao arrive en Angleterre sous forme de boisson en même temps que le thé de Chine et le café d’Orient, il reste néanmoins réservé aux classes aisées.

 

1659 : Ouverture de la première fabrique de chocolat à Paris

 

1674 : premières pastilles de chocolat anglaises

  

1720 : les chocolateries italiennes sont renommées pour la qualité de leurs produits

  

1765 : l’Amérique découvre à son tour le cacao

 

 

 

 

 

1776 : le français Doret invente une machine hydraulique pouvant broyer les fèves de cacao en pâte

  

  

1821 : en Angleterre, Cadbury produit le premier chocolat noir à croquer 20.jpg

 

1828 : En Hollande, premier cacao en poudre est créé. Toujours en Hollande, le chimiste Coenraad Van Houten invente un procédé pour extraire le beurre de cacao qui permettra l’extraction ) la suite de la poudre de cacao. Ce produit devient moins cher à produire à la suite de cette découverte.

  

1847 : En Angleterre, Fry and Sons propose le premier chocolat « solide »

 

1830/ 1879 : En Suisse , création du chocolat aux noisettes puis du chocolat au lait par Daniel Peter et Henri Nestlé. Rodolphe Lindt invente à cette période le chocolat fondant.

 

 

 21.jpg

 

 

 

1870 : En France, Emile Menier fait construire une usine moderne de production à Noisiel( seine et marne)

 

1893 : Aux Etats-Unis, le confiseur Milton S. Hershey découvre le matériel de fabrication du chocolat lors d’une exposition universelle à Chicago et il ouvre une usine en Pennsylvanie.

 

 

 

 

 

 22.jpg

 

 

 

1899 : En Suisse, Jean Tobler lance la barre triangulaire toblerone. En France, Pierre Suchard commercialise la tablette Milka.

 

Début 1900 : premières barres chocolatées. En Hollande, Kwatta invente les premières barres de chocolat de 30 grammes, Nuts créé sa barre du même nom aux noisettes. En Amérique Mars lance le « milky way »

 

Pendant la guerre de 14/18, le chocolat suit les poilus et les GIs dans les tranchées ( banania).

 

1930 : En Suisse, création du chocolat blanc par Nestlé afin d’utiliser les surplus de beurre de cacao.

 

 

 23.jpg

 

 

Produire du chocolat en quelques mots :

 

 

 

 

 24.jpg

 

 

-Ecabossage : les cabosses sont fendues avec une machette, vidées des fèves et de la pulpe

- Fermentation : première fermentation en anaérobie sur feuilles de bananier ( la pulpe se transforme en alcool). Deuxième fermentation lactique très rapide

- Séchage : au soleil ou séchoir pendant 15 jours

Expédition en chocolaterie

- Torréfaction : elle permet d’augmenter l’arôme. Cuisson à cœur ( 40 minutes à 140 °c) après nettoyage des graines qui sont ensuite décortiquées .

- Concassage et broyage:

A l’aide d’une meule, transformation en éclats ( nibs ou gué) ce qui donne la masse de cacao. Séparation du beurre de cacao par pression dans une broyeuse.

- Ajout d’ingrédients ( à savoir que plus il y a de sucre, moins le pourcentage de cacao sera élevé).

  

Chocolat noir : pâte de cacao + sucre+ éventuellement beurre ( ou graisse végétale)

Chocolat au lait : pâte de cacao + beurre de cacao( ou graisse végétale) + lait en poudre + sucre

Chocolat blanc : beurre de cacao + lait en poudre + sucre. Ne contient pas de cacao. Puis bien sûr ajout d’arômes, épices etc….

 

- conchage : action de chauffer le cacao afin d’augmenter l’homogénéité , l’arôme et l’onctuosité du chocolat. 12 heures à 70 °c dans une mélangeuse brassant le chocolat, ajout d’émulsifiants ( lécithine de soja)

- Tempérage : stockage des réservoirs à 40 °c puis tempéreuse ce qui va donner l’aspect brillant et lisse du chocolat.

- Moulage : après ajout d’ingrédients ( noisettes, riz soufflé) les moules passent dans une machine appelée tapoteuse qui répartit le chocolat dans les moules.

-Tunnel réfrigéré

 

 

 

 25.jpg

 

 

 

 

Connaître les variétés afin de bien choisir son chocolat :

 

  

Les variétés cultivées en Amérique centrale sont :

  

- CRIOLLO ( créole en espagnol) : 5 % de la production mondiale

Cacao vénézuélien à cotylédons blancs, cabosses rouges ou vertes.

Donne un cacao très fin et aromatique qui se retrouve principalement dans les produits de luxe des chocolateries.

  

- FORASTERO ( étranger en espagnol) : 80/90 % de la production mondiale

Cacao amazonien produit en Equateur, Brésil ey autres pays d’Amérique centrale ainsi qu’en Afrique de l’ouest. Cabosses vertes.

  

- TRINITARIO : hybride de forastero et criollo : 10/20 % de la production mondiale

Provenance Trinidad

 

 

 

 26.jpg

 

 

Classement ICCO pour les produits fins ou aromatiques

  

  

Les pays producteurs exclusifs

  

Ile Dominique, Jamaïque, Sainte Lucie, Grenade, St Vincent et les grenadines, Samoa, Suriname, Trinidad et Tobago.

 

Les pays producteurs mixtes :

 

Equateur, Venezuela, Costa Rica, Colombie, Indonésie, Papouasie nouvelle Guinée, Panama, Sao Tomé et Principe, Sri Lanka.

 

 

Et pour terminer en beauté, ma recette mexicaine préférée qui utilise du chocolat :

 

 

 

Le MOLE POBLANO

 

 

 

 

 27.jpg

 

 

 

 

Les sauces proposées ici sont exclusivement préparées au chocolat amer à très faible teneur en sucre. Ce poulet au chocolat est d'origine mexicaine d'un petit village Puebla dont c'est la spécialité. Merci à Cécilia qui nous a corrigé notre erreur, nous avions placé cette recette d'origine Italienne. Le Mole Poblano est très apprécié dans la péninsule. Marié à des épices fortes et des vins de choix, ce chocolat vous permet de découvrir de nouveaux plaisirs gustatifs.

Temps préparation : 45 minutes.
Temps cuisson : 150 minutes.
Difficulté : Moyenne.
Prix par personne : 3.45 €.
Calories : Moyennes.

 

http://www.recettes-et-terroirs.com/recette_detail-0-1323.html

 

Ingrédients pour 6 personnes



Mélange d'épices :


- 1 oignon blanc,
- 7 gousses d'ail,
- 2 tomates,
- 1/2 banane à cuire ou éventuellement une banane de plantain,
- 150 g de saindoux,
- 50 g de graines de sésame,
- 50 g d'amandes mondées,
- 50 g de cacahuètes,
- 50 g de raisins de Corinthe,
- 50 g de pruneaux dénoyautés,
- 1/4 cuillère à café de graines de coriandre,
- 1/4 cuillère à café de graines d'anis,
- 1/4 de bâton de canelle,
- 1/2 petit pain de la veille,
- 1/2 tortilla, pain plat fait de farine de mais,
- 37,5 cl de bouillon de poule,
- 1 pincée de sel.Pour le chil:
- 4 piments facultatif,
- 1/2 oignon blanc,
- 2 gousses d'ail,
- 1 pincée de sel,
- 60 grammes de chocolat mi-amer,
- 35 grammes de sucre semoule,
- 1 cuillère à café de canelle moulue,
- 60 cl de bouillon de poule. Autres ingrédients :
- 2 poulets environ 1,5 kg chacun,
- 3 pincées de sel,
- 50 grammes de beurre pour badigeonner le poulet,
- Poudre de paprika doux.

 

Préparation de la recette MOLE POBLANO



Pour le mélange d'épices, couper l'oignon en deux, une moitié en dés grossiers, et l'autre en rondelles.

Faire revenir l'un après l'autre à la poêle sèche, d'abord les dés d'oignon, puis les gousses d'ail.

Eplucher les gousses d'ail.

Blanchir les tomates 1 minute dans l'eau bouillante, les peler, les couper en quarts.

Pour le chili, nettoyer les piments et les épépiner.

Les passer sous le jet d'eau, les mettre dans une coupelle et les recouvrir d'eau.

Eplucher la banane, la couper en morceaux de 1/2 cm d'épaisseur.

Faire fondre un peu de saindoux dans une marmite et y faire revenir les gousses d'ail grillées et les dés d'oignons avecles tomates, retirer du feu.

Puis faire revenir l'un après l'autre dans un peu de saindoux, les rondelles de banane, le sésame, les amandes, les cacahuètes, les raisins de Corinthe, les pruneaux, la coriandre, l'anis et la canelle, retirer du feu.

Couper le petit pain et la tortilla en petits morceaux et passer au mixer avec tous les ingrédients grillés et le bouillon.

Dorer les rondelles d'oignons dans le saindoux restant, ajouter la purée, saler et laisser mijoter 1 heure à feu doux en remuant régulièrement.

Pour le chili :
Egoutter les piments, recueillir l'eau dans laquelle ils ont trempé.

Eplucher l'oignon et l'ail, les départager grossièrement.

Passer les piments, l'oignon, l'ail et un peu d'eau de trempage des piments au mixer, tamiser et saler.

Incorporer le mélange à intervalles de 10 minutes dans le mélange d'épices qui bout doucement.

Pour finir, y faire fondre le chocolat et le sucre.

Ajouter la cannelle et le bouillon. Visser un couvercle sur la marmite et laisser mijoter la mole 2 à 3 heures.

Préchauffer le four à 200°.

Passer le poulet sous le jet d'eau froide et l'essuyer.

Saler ses parois intérieures.

Le badigeonner de beurre sur tout le pourtour, l'assaisonner de sel et de poudre de paprika.

Le cuire au four 1 heure.

Découper les poulets et servir avec la mole.

 

 

 

Le cacao a t-il des vertus aphrodisiaques ?

 

C'était la nourriture des dieux pour les nations d'Amérique précolombienne qui lui donnaient une forte réputation aphrodisiaque. Cette réputation le rendit célèbre en Europe mais ce stimulant serait relativement faible et son effet érotique tiendrait plus du cérémonial qui entoure sa consommation que de réelles vertus aphrodisiaques. En revanche, les boissons chocolatées auxquelles on ajoute de la vanille, cannelle, graines de courges, mais aussi piments, piments de la Jamaique ou poivre-matico peuvent se prévaloir de propriétés proprement volupteuses.....

 

 

Caroleone

 

 

 

Voir les commentaires

2011-05-19T21:48:00+02:00

La grenade

Publié par caroleone

Nom latin : PUNICA GRANATUM

 

 

250px-Illustration_Punica_granatum1.jpg

 

 

 

 

 

Nom français : grenadier

Nom du fruit : grenade

 

Famille : lythracées

 

 

 

imagesCA40AV38.jpg

 

 

 

 

La grenade à donné son nom à :

 

Une ville d’Espagne, un projectile et au grenat qui est une pierre semi-précieuse rouge écarlate.

 

Origine : Asie occidentale et péninsule arabique

 

Aire de répartition : bassin méditerranéen, Proche-Orient, Chine, Sud est des Etats-Unis, Chili, Argentine

 

 

grenade-2.jpg

 

 

 

 

 

Description du fruit

 

La grenade a une forme de pomme qui va du vert au rouge orange d’un diamètre de 10 cm

Elle est divisée en nombreuses parois dans lesquelles se froment des loges contenant les graines ( 15 millimètres) qui sont au nombre de  400 environ par fruit.

 

Composition chimique

 

-          Flavonoïdes (anthocyanes, quercétine)

-          Polyphénols

-          Potassium

-          vitamine C

-          Calcium

-          Fer

-          tanins

 

 

 

 

 

 

grenade3-copie-1.jpg

 

 

La grenade est l’un des végétaux les plus riches en antioxydants (polyphénols solubles, tanins, anthocyane) qui détruisent les espèces réactives et aident à protéger l’ADN contre diverses dégradations à l’origine de nombreuses pathologies sévères comme les maladies cardiovasculaires et le cancer.

 

Propriétés médicinales :

 

-          Régulateur du cholestérol

-          Hypertension artérielle

-          Diabète de type 2

-          Antioxydant

-           

Propriétés de l’huile de grenade :

 

-          Calmant musculaire

-          Soigne les brûlures causées par le soleil

-          Anti inflammatoire

-          Psoriasis

-          Eczéma, gerçures

-          Soins de la peau et des cheveux

 

1233590678VRof94.jpg

 

 

 

 

 

Etudes cliniques sur les actions suivantes :

 

-          Anticancéreux

-          Maladies cardiovasculaires

-          Athérosclérose

-          Action neuroprotectrice

-           Action anti ulcéreuse

-          Action antimicrobiennes

-          SIDA : étude sur le jus de grenade qui contient des inhibiteurs d’entrée du VIH 1

 

 

SON UTILISATION CHEZ LES MEDECINS KALLAWAYA

 

 

 

Alforja

 

 

Nom quechua : Apinkoya

Nom espagnol : granado

 

Utilisation de l’écorce sèche de fruit frais :

En décoction et gargarisme pour soigner les angines

En décoction contre les risques d’avortement

 

Utilisation des graines fraîches du fruit :

 

Le jus battu avec un blanc d’œuf se boit comme tonifiant contre l’insuffisance sexuelle masculine

 

Utilisation de la poudre (100gr) d’écorce ou de racine :

 

En décoction avec des feuilles de ruda comme drogue abortive au cours des 3 premiers mois de grossesse

 

grenade.jpg

 

 

 

 

 

 

LA GRENADE…..FRUIT DE LA FECONDITE DANS LES LEGENDES ET LES MYTHES

 

-          Egypte : Sur un papyrus on peut lire : «  Mes graines ressemblent à ses dents, mon fruit à ses seins « 

Le texte décrit par ailleurs un « jardin des plaisir s » où le grenadier symbolise l’amour sensuel et est comparé à un dieu.

 

-          Grèce : l’arbre est dédié à Aphrodite, le fruit est l’un des attributs de la déesse et c’est le symbole de la fécondité infinie de la génération à la profusion.

 

-          Rome : la grenade est dédiée également à Dionysos, le dieu du vin et de l’extase qui pouvait produire grâce à ses fruits un vin qui passait pour être aphrodisiaque.

 

-          Hérodote nous dit que le roi Darius pensait que chaque semence de grenade ouverte représentait une chose qu’il désirait obtenir.

 

-          Angelo de Cubernatis cite : La grenade assure le bonheur familial, le grenadier est un « l’arbre érotique et phallique par excellence ».

 

-          Turquie : la mariée doit jeter à terre le fruit prédicateur et compter les semences échappées du fruit qui sont autant de présages de grossesses.

 

-          Afrique du nord : le jus soigne la stérilité et améliore la fécondité du couple.

 

-          Chine : une grenade est offerte au jeune couple en heureux présage et descendance.

 

-          Tibet : pilules du désir : obtenu en mélangeant grenade, mauve, cannelle, angélique, asperge, cardamome, poivre : cette préparation se nomme se-‘BRU 11 (le chiffre 11 comme le nombre d’ingrédients, se-‘BRU comme le nom du principal ingrédient la grenade)

 

 

Source : wikipédia, l’herbier érotique de Bernard Bertrand

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog